Green Apple School Program - A Metro Initiative

La réutilisation a bien meilleur goût!

  • Project Leader: Véronique Lessard
  • School Principal: André Bernier
  • Number of students 20
  • School Bourg-Royal 825 avenue Bourg-Royal, Québec
Project Photos

Adobe® Flash® Player must be installed to support this feature. Download here!

The Healthy Idea Post Mortem

Please note the information found below has been published by project leaders and has not been edited by the Metro Team.

The project:

Top page

How we'll spend the $1,000 grant:

- Acheter des pots, de la terre et une mini serre, afin de réutiliser les graines qui se trouvent dans chacun de nos fruits à la collation.- Acheter fruits et légumes qui sont méconnus des enfants pour une dégustation.- Impression de livres de recettes pour inciter les parents à intégrer les fruits et légumes à leur alimentation.- Nappes, ustensiles, assiettes, cartons, crayons, livre de recettes de chefs connus, etc. pour mieux gérer les dégustations sans compter tout les éléments qui devra être acheter en double pour ne pas qu'on se partage tout (COVID oblige).

Top page

How did you hear about us?

Mes collègues proposent des projets chaque année

Top page

Summary Report

Have you changed the specific nutritional behavior?

Les ateliers faits en classe ont malheureusement été écourtée par la fermeture des écoles, ma grossesse et le fait que je n’ai eu une réponse de votre part qu’à la relâche scolaire. Nous avons pu réaliser 2 ateliers de dégustation : Dans un premier temps, j'ai questionné les enfants quant à leur consommation de fruits et de légumes. Pour la plupart, elle était plus que déficiente. Certains enfants ne savaient pas ce qu'était un céleri... Il fallait vraiment que je remédie à la situation. Ainsi, j'ai fait une première dégustation en ne tenant compte que des fruits ou légumes qui poussent au Québec (céleri, brocoli, choux-fleur, fraise, bleuet, mûre, tomate...) en prenant soin de prendre des variétés différentes de ce que les enfants pourraient avoir déjà consommées (tomate ananas, green zebra, coeur de boeuf, choux-fleur de couleur, etc.). Dans un deuxième temps, les enfants étaient amenés à manger le plus de légumes et fruits possible à la maison et d'en garder une partie (graine, pied, tête, etc.) pour ensuite qu'on replante la partie garder pour en faire un nouveau plant. Suite à cet exercice, plusieurs enfants avaient apporté des fruits et légumes peu ou pas connus de la plupart des autres élèves (Bok choy, carambole, pitaya, papaye, kaki, etc.). Ainsi, je me suis basée sur ceci pour construire les dégustations. J'ai eu la chance d'aller porter les aliments aux enfants, mais nous avons fait la dégustation en ligne (les écoles étaient fermées) et je savais que je ne reviendrais pas en classe après (retrait préventif). Les enfants ont adoré goûter aux nouveaux aliments et les parents, qui étaient juste à côté pour la plupart, riaient aux éclats en voyant les visages des enfants, apprécier ou non les différents goûts dans la dégustation. Malheureusement, nous n'avons pas pu faire le nombre de dégustations que nous aurions aimé faire... Pour ce qui est des ateliers cuisine, la santé publique nous interdisait de cuisiner avec l'ensemble de notre classe tous en même temps. Ainsi, j'en ai profité, lorsque nous étions en ligne, pour amener les enfants à faire différentes recettes qu'ils avaient préalablement choisi dans les livres de recettes que j'ai acheté pour la classe. Les élèves devaient utiliser plusieurs notions mathématiques et de français, afin de réaliser leurs recettes. Avant de tomber en virtuel, j'ai eu la chance d'utiliser le livre : explique-moi les aliments de Ricardo Larrivée, afin d'expliquer aux enfants que la cuisine est en fait une forme de science. Plusieurs matins par semaine je prenais certains chapitres et expliquais aux enfants comment se faisait telle ou telle réaction chimique. Le lendemain, plusieurs enfants arrivaient en disant qu'ils avaient essayé les recettes que nous avions décortiquées ensemble. Cette année j’ai plutôt opté pour des ateliers sur les parties des fruits et légumes et sur la réutilisation des déchets alimentaires. Avec la pandémie mondiale je croyais qu’il était à tout propos de sensibiliser les enfants au gaspillage et à la réutilisation. D’autant plus que ça les responsabilisait parce qu’ils s’occupaient de leurs plantes.

Top page

How many students participated?

20

Top page

How did you spend the $1,000?

J'ai finalement acheté des pots, de la terre et une mini serre, afin de réutiliser les graines qui se trouvent dans chacun de nos fruits à la collation et qui proviennent de la maison. J'ai aussi acheté des fruits et des légumes pour les dégustations, des ustensiles, des assiettes, des cartons, des crayons, et 3 livres de recettes pour les enfants. Je n'ai pas eu la chance de faire nos livres de recettes qui auraient pris une partie du budget dû au coût des impressions.

Top page

What activities to change students’ social environment did you do?

Les parents ont été informés tout de suite des différentes étapes du projet. Lorsque nous étions en ligne, nous travaillions les diagrammes à bandes et les avons exploités en faisant une semaine défi de consommation de fruits et légumes. Ça a très bien fonctionné et les enfants étaient fiers d'avoir mangé autant de bons aliments (et d'en faire manger aussi à leur famille). Sinon, voir questions précédentes pour les différentes activités vécues.

Top page

What activities to change students’ physical environment did you do?

Top page

What other activities did you do?

Top page

What opportunities for feedback did you put in place?

Top page