Fonds Éco École - une initiative de la société Metro

Un petit ventre local, santé et bio

  • Responsable du projet : Andréanne Gaboury
  • Directeur ou directrice de lécole : Martin Auger
  • Nombre d'élèves 14
  • École Jean XXIII 3690 Rue Antonin-Marquis, Québec
Photos du projet

Adobe® Flash® Player doit être installé pour visualiser cette fonctionnalité. Téléchargez le ici!

L'idée Croque Santé Bilan

Les textes de cette section sont publiés par les écoles et ne sont pas révisés par Metro.

Le projet :

Haut de page

Comment nous dépenserons le 1 000 $ :

La bourse de 1000$ servirait à l'achat de fruits et de légumes locaux et idéalement biologiques pour ma classe. Les élèves seraient sensibilisés à l'agriculture local en allant, notamment, visiter une ferme durant l'année. Ce montant servirait également à l'inscription de tous pour cette visite. De plus, nous verrions les différentes façons de conserver les aliments : en conserve, frais, congelés et transformés. Ensuite, nous aurions besoin de cet argent pour la confection de petits livrets où chaque enfant aurait à écrire une recette simple contenant des fruits et légumes. Finalement, nous achèterions le nécessaire pour la construction d'un petit jardin en classe : lumières chauffantes, pots, graines, etc. tout en axant notre projet sur les produits locaux et biologiques.

Haut de page

Comment avez-vous entendu parler de nous?

Par l'entremise de collègues dans d'autres écoles

Haut de page

Bilan

Avez-vous changé le comportement nutritionnel visé?

Les élèves de ma classe ont pu goûter, sentir et découvrir les aspects positifs de la consommation de fruits de légumes cueillis localement, en vente chez Métro. Nous avons donc recherché le logo « Aliment du Québec » et avons posés des questions pour découvrir leur provenance. Nous avons également pu comparer le goût entre un fruit du Québec et le même, mais venant d’ailleurs. Ce fut là notre premier atelier. Au deuxième atelier, l’enseignante a présenté le projet de potager biologique aux enfants. Elle leur a montré les sortes de légumes, de fines herbes et de fruits que nous allions faire pousser. Pour mieux saisir ce que cela représentait et leur montrer un but, ils purent goûter aux différents aliments achetés chez Métro. Ils ont ensuite pu nommer ce qu’ils aimaient de ces aliments et lesquels étaient leurs préférés. Au troisième atelier, les graines furent plantées en terre et la période de croissance commença. En nous souvenant du goût des aliments précédemment dégustés, nous avons créés ensemble quelques idées de recettes. Un petit livre fut alors conçu et l’enseignante pu le monter de manière informatique pour un résultat propre et attractif visuellement. Entre les ateliers, chaque enfant continuait de prendre soin du potager en s’imaginant toujours le résultat observé grâce aux fruits et légumes Métro. Au quatrième ateliers, l’enseignante amena les fruits et légumes pour créer les recettes imaginées par les enfants. Tous purent y goûter et nous décidâmes de celles qui nous plurent davantage. Finalement, le projet continua jusqu’à la transplantation de chaque pousse dans un gros ‘’Smart Pot’’ installé dans la cour d’école. Nous en primes soin jusqu’à la fin de l’année et les enfants purent repartir avec un plan durant la dernière semaine d’école. Les 5e et 6e atelier portèrent sur la dégustation de fruits et de légumes qui pourraient s'ajouter à nos recettes pour les diversifier. Le projet fut partagé à l’ensemble des parents, visible par l’école entière par le potager extérieur et une autre classe fut même invitée à participer activement au projet en parallèle. Bref, ce fut un projet extraordinaire qui n’aurait pas pu être possible sans Métro et sa bourse Croque-Santé!

Haut de page

Combien d’élèves ont participé?

14

Haut de page

Comment avez-vous dépensé le 1 000$?

Nous avons dépensé le 1000$ par l'achat de fruits et de légumes à faire déguster aux enfants, l'achat de deux smart pots de grandes capacités pour le jardinage, d'outils de jardinage, de graines, d'une lampe solaire pour la croissance des semis, de livres pédagogiques sur les fruits et les légumes ainsi que sur le jardinage et finalement sur la création de carnets de recettes.

Haut de page

Quelles activités modifiant l’environnement social des élèves avez-vous effectivement réalisées?

Le projet fut partagé à l’ensemble des parents, les recettes invitées à être testées à la maison et le projet fut visible par l’école entière par le potager extérieur et une autre classe fut même invitée à participer activement au projet en parallèle. Bref, ce fut un projet extraordinaire qui n’aurait pas pu être possible sans Métro et sa bourse Croque-Santé!

Haut de page

Quelles activités modifiant l’environnement physique des élèves avez-vous effectivement réalisées?

Haut de page

Quelles autres activités avez-vous finalement réalisées?

Haut de page

Quelles activités de rétroaction avez-vous réalisées?

Haut de page